Purge, Masques et Jeux de couches

Mise en pratique de la mue

diaporama photos pour Purge

Pour cette performance, il est question d’un corps instable, qui ne cesse de se muer. Deux danseurs se confrontent à des perceptions altérées. Les corps sont emballés dans du plastique qui trouble la sensation du toucher. Des lunettes de piscine modifient la vue. L’odorat est filtré par un masque hygiénique. Les danseurs aux perceptions modifiées s’adaptent à des matières glissantes comme le savon et poudreuses comme l’argile. L’action a lieu d’abord dans une chambre remplie d’une tonne d’argile, puis dans un cocon en plastique transparent. Cette construction légère et éphémère se greffe à l’espace architectural en intérieur comme en extérieur. Ce cocon crée un espace intime dans l’espace public, séparant spectateurs et protagonistes par une enveloppe, une peau.

Une série de portraits masqués présentés comme une intermède entre les deux performances.

Conception et danse : Julie Salgues et Anatoli Vlassov
Scénographie : Anatoli Vlassov et Perrine Lievens

Historique de la performance
-  Maison Piégé, Kiril Mi & The Monopoly Galeries, août 2003,
-  Gaité Lyrique, avril 2004.
-  Espace Périphérique Villette, sortie de résidence, juin 2004.

Descotche

Descotche

Performance 45min

Images

A la suite d’une rencontre entre une plasticienne, Alexandra Sà, et deux danseurs chorégraphes, Julie Salgues et Anatoli Vlassov, le projet DESCOTCHE a été conçu au croisement entre plusieurs pratiques : art plastique, art chorégraphique et performance.

Il s’agit de tisser une toile de scotch proposant d’autres perspectives non seulement pour le regard mais aussi pour l’engagement du corps. Cette performance est pratiquée comme une construction d’une architecture éphémère et dont le déroulement contient sa propre disparition.

 

La performance a été donné pour des différents public et lieux:

- Centre Culturel de Ribérac lors de la résidence d’Alexandra Sà en 2006.

- CCN de Montpelier lors de la résidence de recherche de Julie Salgues en 2005;

- Hopital de la Pitié Salpétrière, lors d’ateliers de danse pour des malades et leurs familles en 2004;

- Le Plateau (Frac Ile-de-France) lors d’ateliers pour des femmes résidant en foyer en 2003;